Comment débarrasser le monde de ses déchets (un pays à la fois)

Saviez-vous qu’on estime à 100 millions de tonnes les déchets déversés en décharges sauvages à travers le monde? Les déchets sont partout, dans les villes, les forêts, les océans et sur les plages. Ce qui peut être décourageant. Mais quelques bénévoles déterminés ont suscité une révolution. Un mouvement civique tout au moins. Quiconque veut débarrasser le monde de ses déchets doit aussi éduquer la population sur l'importance de conserver un environnement exempt de déchets.

Le mouvement a commencé en Estonie. Plus de la moitié du territoire du pays est couvert de forêts, mais les forêts est devenu un dépotoir pour les déchets ménagers et les remblais issus de la construction. Quelques personnes ont estimé que cela ne pouvait pas durer. La campagne Let’s Do It était née. Les membres du groupe se sont demandé comment ils pouvaient nettoyer l'ensemble du pays, puis ils ont conçu le plan - apparemment complètement fou - de nettoyer 10 000 tonnes de déchets en une seule journée. Oui, EN UN JOUR!

 

letsdoitglobal

Pour ce faire, la campagne a dû enrôler 40 000 bénévoles. Il s'agissait d'un objectif incroyablement ambitieux pour dire le moins. Le groupe a commencé par rallier du monde dans le monde professionnel et en quelques semaines, ils ont compté 620 bénévoles. Puis le groupe a cherché des partenaires. Collectivités locales, ONG, professionnels de l'informatique, leaders d'opinion de haut niveau, entreprises, médias, politiciens et même le Président ont prêté leur concours à cette initiative. En fin de compte, la campagne a eu 500 partenaires officiels. Certains ont aidé ont mis leur personnel, des ressources, de l'appui technique de transport à disposition, et les médias ont ouvert des espaces publicitaires.

Ensuite, il a fallu cartographier les déchets. En combinant Google Earth et d'autres programmes, un logiciel nommé usegarbage a été créé. L'exercice de cartographie a pris sept mois, et avec l'aide de 720 bénévoles, 10 656 décharges illégales ont été cartographiées. La dernière partie a été la plus difficile. Il fallait sensibiliser suffisamment les population pour que 40 000 personnes travaillent bénévolement à ramasser toutes les ordures. Une campagne de communication a été lancée. De célèbres musiciens, acteurs et leaders culturels qui prêtent leur voix à la campagne. Cette campagne n'a pas coûté un centime aux organisateurs. Let’s Do It est devenu le sujet de conversation de prédilection dans tout le pays.

En fin de compte, le 3 mai 2008, 50 000 personnes se sont présentées, et creusé dans ramassé 10 000 tonnes de déchets. Ce qui aurait pris trois ans et 22,5 millions d'euros au gouvernement n’a pris cinq heures et n'a coûté qu'un demi-million. Toute l'Estonie s'est libérée de ses déchets. Parlons de la protection de l'environnement! Depuis que la campagne a été lancée en 2008, les décharges sauvages ont diminué de 75% dans le pays.

Mais la campagne Let’s Do It se limite pas à l’Estonie. Le mouvement s'est propagé à plus de 94 pays utilisant le même modèle. 2012 Nettoyage du monde est maintenant en cours dans plusieurs pays. L'Ukraine a tenu sa deuxième campagne de nettoyage le 28 avril. Le 29, les bénévoles ont travaillé pour débarrasser la Grèce de ses déchets de construction. A Malte, la campagne a eu lieu le 1er mai. Le 12, des campagnes de collecte des déchets et de décharges sauvages en une seule journée ont été organisées en Moldavie, en Roumanie, en Bulgarie et jusqu’en République démocratique du Congo. Le 13 mai, c'était au tour du Royaume-Uni. Le 19, l'Algérie et El Salvador emboîté le pas. Le 21 mai, un nettoyage à plus petite échelle a été effectué par les étudiants en Thaïlande.

Le 24 mai, dans la province serbe sous administration de l’ONU du Kosovo, Volontaires des Nations Unies provenant de divers organismes dont le PNUD, le FNUAP et l'ONU-Femmes ont coordonné 50 000 bénévoles de tout le pays pour le nettoyer. Le même jour, le Mali a fait de même. Le 26 mai, les bénévoles ont fait de même en Mongolie. Des volontaires de Sao Paulo, au Brésil, ont débarrassé la ville de ses déchets le 27 et 29 mai, tout comme la région finlandaise de Laponie. Un total de 85 pays vont organiser une journée de nettoyage entre le 24 mars et le 25 septembre. Des campagnes voient le jour partout dans le monde.

Les campagnes ne se limitent pas au grand nettoyage d’un jour. Les sites continueront d'être surveillés, de sorte que les déchets ne s’accumulent pas à nouveau. L'objectif est d'éduquer les gens sur l'importance de garder nos villes, plages, océans, forêts, exempts de déchets. C'est ainsi que la campagne sera durable. Dans la province de Kosovo, la démarche sera annuelle. D’autres ont participé à des campagnes internationales à l'échelon régional. Pour ne pas être en reste, certaines villes se sont ralliées à cette idée.

Se débarrasser des 100 millions de tonnes de déchets implique de coordonner des milliers de bénévoles à la fois, de cartographier et de ramasser les ordures. Il y faut le soutien du gouvernement et du secteur privé. C’est difficile, mais l’expérience montre que ce n’est pass impossible. Alors rejoignez le mouvement et aider à garder notre environnement exempt de déchets. Ensemble, nous pouvons le faire!

Pour en savoir plus au sujet de la stratégie Let’s Do It World près de chez vous rendez-vous sur www.letsdoitworld.org